I. Rumo
http://nantes.cef.fr/
http://www.chretiensaujourdhui.com/vivre-les-fetes/paques/

Projets Matadi

 

Le projet Matadi, année pastorale 2012-2013

Le diocèse de Matadi est situé dans la province du Bas-Congo en République démocratique du Congo. Il couvre notamment les trois communes de la ville portuaire de Matadi.

Il s'étend sur une superficie de 31000 km², soit 10000 km² de moins que la Suisse entière. Sa population est d’environ 2,2 millions d'habitants dont 70% sont catholiques. Il est entouré au nord par la République du Congo-Brazzaville, le diocèse de Boma, le diocèse de Kisantu et au sud par l'Angola au Sud. Il est composé de 40 paroisses et son clergé compte 170 prêtres.

Fidèle à la tradition africaine mais aussi à la vocation de l’Eglise, le diocèse de Matadi dispose d’une large infrastructure d’évangélisation et de rayonnement social à travers plus de 300 écoles, 5 centre de formation pour jeunes filles et 32 centres de formation médicale (hôpitaux, centres de santé, maternité), sans oublier la coordination de l’agriculture et des élevages.

Attentives aux demandes de Mgr Nlandu, évêque du diocèse de Matadi, diocèse auquel est rattaché l’abbé Giraud Pindi, prêtre dans notre UP, les paroisses de l’UP ont décidé de soutenir ce diocèse par l’envoi d’un container (mars 2012) chargé d’un tracteur, d’une charrue, de motos, de matériel informatique, de manuels scolaires, de livres, crayons et de nombreux autres articles (habits, chaises, vélos, etc.).

Par ce projet, notre UP voulait concrétiser l’échange missionnaire et donner à l’évêque les moyens de répondre aux deux projets principaux :

 

Le Projet agricole

Tant en milieu urbain que rural, la population vit essentiellement de l’agriculture qui constitue l’activité essentielle et la principale source actuelle de revenus. Malgré de grandes potentialités de développement, la plupart des paysans ont un revenu très faible et la production permet juste d’assurer le minimum vital de nourriture quotidienne pour une famille.

Pour produire davantage, le recours à la mécanisation agricole s’avère indispensable, un tracteur pouvant augmenter le rendement et la production, diminuer la dureté du travail mais aussi permettre une production croissante avec vente de certains produits et améliorer le revenu des paysans.

 

Le Projet scolaire

Le diocèse de Matadi gère des écoles primaires, secondaires et professionnelles.  Des prêtres et des religieuses sont mandatés par l’Evêque, comme préfets, professeurs, animateurs pédagogiques ou assistants scolaires.

Ces écoles privées sont à la charge du Diocèse. Le souci de l’Evêque est de doter les écoles diocésaines des infrastructures adéquates pour assurer une formation digne de la jeunesse. Il cherche aussi à trouver les moyens pour permettre à tous les enfants d’être scolarisés.

 

Projet annexe

Mis à part notre réponse aux besoins en infrastructure agricole et scolaire, le projet Matadi a aussi envoyé des motos – une seule route relie Matadi à Kinshasa et seules 6 paroisses sur 40 se trouvent sur cet axe routier. Compte tenu de la géographie et des moyens de transports, de l’état des routes et de leur entretien, tous les prêtres ne peuvent avoir une auto 4x3. Les motos leur permettent donc une meilleure mobilité dans le but de rencontrer les fidèles, de leur faciliter la catéchèse et les rencontres.

Nous aurions aussi aimé pouvoir répondre à des besoins pour des projets de santé. Malheureusement, nous n’avons pu y apporter le temps et la disponibilité nécessaires.

Qui est en ligne

Nous avons 76 invités et aucun membre en ligne